En panne d’idées lecture ? Le top 6 des meilleurs romans à suspense

Selon moi, on n’a jamais assez à lire ! Mais parfois, on stagne, on ne sait plus quoi choisir, on est intéressé par un livre, mais les avis sont contradictoires et puis on est rattrapés par la vie quotidienne et on n’a pas le temps de vraiment y repenser et puis y a un bon film ce soir à la télé et puis je suis fatigué et puis…

Stop aux indécisions !

Je vous ai concocté une petite liste des meilleurs romans policier/thriller/suspense selon moi. Il y a des classiques, mais aussi quelques petites perles dont vous n’aurez pas forcément déjà entendu parler.

Vous m’en direz des nouvelles et j’ai hâte d’en discuter avec vous au plus vite !

Le dahlia noir (James Ellroy) : le maître incontesté du roman noir nous livre un chef d’oeuvre devenu classique dans le Los Angeles des années 40.

Tête baissée (Michael Frayn) : une enquête étonnante et teintée d’humour anglais dans le milieu des tableaux de maître et des ventes aux enchères sur vie à la campagne façon british.

L’éloge de la pièce manquante (Antoine Bello) : une enquête haletante sur un serial killer dans le milieu des compétitions de puzzle (oui, oui) qui fait figure d’ovni parmi les polars.

Le tableau du maître flamand (Arturo Perez-Reverte) : un tableau passé aux rayons X qui révèle une énigme vieille de plusieurs siècles dont les conséquences semblent toujours aussi violentes de nos jours… une enquête en partie d’échecs faisant figure de modèle dans le genre.

Les racines du mal (Maurice G. Dantec) : un roman très sombre qui renouvelle astucieusement le thème du serial killer en mélangeant thriller, psychanalyse, sociologie et science-fiction.

Survivant (Chuck Palahniuk) : huis-clos étouffant sous forme de compte à rebours qui dépeint assez justement les affres de notre société. Exécution incroyable de l’auteur, on n’en sort pas indemne.

Et vous ? Vous avez quelque chose à me conseiller ? Quel a été votre dernier coup de coeur ?

N’hésitez pas à répondre en commentaire ou continuer la discussion sur mes réseaux.

Commentaires récents

  • clau
    février 5, 2018 - 3:22 · Répondre

    bonjour,
    j’ai découvert le livre »liberté conditionnelle » et je ne l’ai pas lâché. Une seule chose m’a agacée : l’emploi systématique des phrases négatives tronquées ; par exemple « je crois pas » etc . Dans la bouche d’un truand étranger, ça passe mais dans celle de personnages sensés avoir une certaine intelligence, ça me gêne… On peut au moins écrire « je n’crois pas » non?
    Pour ne pas participer à la déliquescence de la langue française…
    Ce n’est peut-être pas le bon endroit pour la remarque mais je ne fréquente pas les réseaux sociaux,
    Encore bravo pour le seul livre que j’ai lu et je vais m’empresser de lire les autres.
    cordialement

    • floriandennisson
      février 5, 2018 - 6:27 · Répondre

      Bonjour,
      tout d’abord, un grand merci pour votre commentaire, ça me va droit au coeur !
      Et pour ce qui est de votre remarque, je n’avais jamais vu ça sous cet angle, mais maintenant que vous le dites… je vais y faire très attention pour la suite (car il va y avoir une suite… même plusieurs !), j’aime trop notre belle langue pour participer à sa déliquescence.
      Merci encore et à très vite !

      Florian

Laissez un commentaire